Fondation Panacée

Recherche en oncologie pédiatrique

Projet de recherche en oncologie pédiatrique

La Fondation Panacée soutient un projet de recherche dans le domaine des leucémies aigues de l’enfant, une forme de cancer du système sanguin, dirigé par le docteur Jean-Pierre Bourquin à l’Hôpital Universitaire de l’Enfance à Zurich.

Cette recherche étudie les mécanismes associés à la résistance des cellules leucémiques aux médicaments utilisés pour le traitement de ces patients et évalue une nouvelle approche pour identifier parmi les médicaments en développement clinique les substances particulièrement actives pour chaque individu.

L’émergence et la progression de la leucémie résultent d’une combinaison de mutations dans le génome des cellules cancéreuses. Pour chaque individu, un système complexe de perturbations s’ensuit dans les cellules malades. Afin de mieux pouvoir capturer les perturbations pour en faire la cible de nouveaux médicaments, le groupe de Jean-Pierre Bourquin a mis au point une plateforme analytique à haut débit innovante. Cette approche permet de profiler la réponse médicamenteuse sur les échantillons de cellules leucémiques obtenus avant et pendant le traitement en clinique.

Le docteur Bourquin et son équipe ayant réussi à démontrer que leur approche permettait d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour des formes de leucémies extrêmement résistantes, ils vont maintenant évaluer l’utilité de cette stratégie pour mieux guider le choix entre de nouvelles options thérapeutiques, ceci dans le cadre d’un grand groupe d’étude international pour le traitement des récidives.

‘Pouvons-nous identifier une alternative pour des patients avec une maladie totalement réfractaire au traitement, pouvons-nous prédire qui bénéficiera de quel type de nouvelle substance dans le cadre d’une étude clinique et pouvons-nous identifier des catégories de mécanismes à cibler plus systématiquement, directement dans un cadre clinique ? ‘Telles sont les questions adressées pas ce groupe de recherche.

Une équipe d’une dizaine de personnes travaille actuellement sur ce projet pour lequel l’équipe a obtenu plusieurs financements dont celui du Fond National de recherche. Plusieurs publications dans les revues biomédicales BLOOD, Journal of Clinical Investigations et Leukemia décrivent la recherche du groupe.